La véritable histoire du vibromasseur

Le plaisir érotique a évidemment toujours existé. On a par ailleurs retrouvé des godemichets datés de la préhistoire, sculptés dans le bois ou dans la pierre. C’est pendant l’antiquité que l’on commence véritablement à s’intéresser à la psychologie féminine. A l’époque, la femme (pour les hommes) n’avaient pas vocation à avoir un plaisir sexuel défini, c’est donc une énorme cassure philosophique à laquelle on assiste.

Pourquoi alors que l’on a retrouvé des godemichets à l’époque préhistorique, et ce dans les camps, à portée de main, as-t-on fait un bond pour le moins rétrograde sur le plaisir féminin ?

La question reste ouverte.

Cependant, les troubles du comportement chez la femme a suscité beaucoup d’intérêt pendant des siècles. C’est enfin au 19ème siècle que des médecins anglais ont proposé une thérapie alternative basée sur la stimulation clitoridienne.

La culture occidentale avait subie de nombreux remous tout au long de son histoire traversé par la religion et la “morale”. Le plaisir clitoridien était relégué au second plan, voire ignoré volontairement. En général, la sexualité était fait pour se reproduire, réduisant la notion de plaisir au strict minimum. Le cunnilingus par exemple n’était que très rarement pratiqué par les époux pendant quelques siècles.

Pourtant beaucoup de médecins et spécialiste de la santé depuis des siècles s’accordaient à dire qu’il fallait s’occuper de l’animal dans l’animal (le vagin) afin de traiter des pathologies mentales regroupées dans le terme “paroxysme hystérique”, un terme qui regroupe alors la bipolarité, la dépression, le trouble borderline, l’hystérie.

Il était inconcevable pour l’homme que de s’occuper du clitoris, pourtant certains praticiens pointaient ce petit appendice comme vecteur de soin. C’est pour cela que des médecins ont décidé de traiter les pathologies psychologique par le biais de la masturbation clitoridienne.

Le temps de la séance durait environ une heure, et le médecin s’activait à faire “venir” sa patiente. Compte tenu de la charge de la pratique du traitement et des crampes aux doigts des médecins, le vibromasseur arriva quelques années plus tard.

C’est pour cela que bien des années plus tard, nous pouvons retrouver le vibromasseur au rayon santé et bien-être féminin des magasin et des catalogues.

L’arrivée des vibromasseurs dans les films pornographiques puis la révolution sexuelle des années 60 ont fait du vibromasseur un outil uniquement destiné au plaisir érotique, pourtant, les vibros “médicaux” demeurent dans certains rayons.

Le massage clitoridien pouvant traiter des pathologies ? Oui, cela a existé.

Quoi qu’il en soit, le vibromasseur a une histoire très particulière ne trouvez-vous pas ?

5.00 avg. rating (86% score) - 1 vote

Laisser un commentaire